Interdit au -18 ans

La consommation et la vente d'alcool est interdite au - de 18 ans, en continuant la navigation sur ce site, je confirme avoir plus de 18 ans.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Salut c'est nous les cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. En savoir plus ici

J'accepte
categories
Occitanie Japon

Nouveaux produits

Nouveaux produits
Tous les nouveaux produits
Avez-vous déjà goûté du vin japonais ?

Avez-vous déjà goûté du vin japonais ?

Au Toulouse Sake Club, notre volonté est de vous faire découvrir le saké, mais aussi les autres alcools japonais comme le vin. Le vin japonais, pourtant si méconnu du grand public, mérite vraiment le détour. Qu'il soit élaboré avec le cépage japonais Koshu ou d'autres cépages plus connus dans le milieu viticole, les vins japonais commencent à truster les médailles dans les plus grands concours internationaux. Nous avons fait le choix de mettre en avant le domaine Grace Wine, le plus ancien vignoble japonais (création en 1923), car il est reconnu à l'heure actuelle comme le meilleur du Japon, mais aussi pour son histoire : le domaine appartient toujours à la même famille et c'est le premier vignoble à avoir utilisé le cépage "Koshu". Nous proposons actuellement deux cuvées : Kayagatake 2020 et Koshu 2020.
Les deux cuvées sont des vins blancs secs et fruités, faiblement alcoolisés (11,5° et 12°) et très élégants. Ils s'accordent très bien avec les sushis, les fruits de mers, mais aussi le foie gras ou bien encore plus étonnant un pot-au-feu !
Découverte des vins japonais : un voyage des cépages Koshu à Yamanashi Découvrir les vins japonais, c'est s'aventurer dans un univers riche en histoire et en saveurs. Le Japon, connu pour son saké, a également développé une culture viticole fascinante qui mérite d'être explorée. Dans cet article, vous plongerez dans l'histoire du vin japonais, l'importance du cépage Koshu, les terroirs spécifiques de ce pays et la manière dont les vins japonais sont élaborés. Vous comprendrez également comment ces vins se positionnent sur la scène mondiale et quelles sont les tendances actuelles dans l'industrie vinicole japonaise.
Histoire du vin japonais Le vin est apparu au Japon durant l'ère Edo (1603-1868), mais c'est à l'époque Meiji (1868-1912) que sa production a véritablement pris son envol. Durant cette période, le gouvernement encourageait la consommation de vin pour moderniser le pays et s'aligner sur les standards occidentaux. Les premières vignes furent plantées à Yamanashi et Hokkaido, et des experts étrangers tels que Thomas Blake Glover et James Rutherford Bailey contribuèrent à développer la viticulture locale.
Le cépage Koshu et son héritage Le cépage Koshu est indissociable de la viticulture japonaise. Originaire du Caucase, il fut introduit au Japon il y a plus de mille ans. Ce raisin résistant aux maladies et bien adapté au climat japonais donne des vins légers, frais et aromatiques, rappelant parfois le Muscat. Le Koshu est aujourd'hui le cépage emblématique du Japon, et sa production se concentre principalement dans la préfecture de Yamanashi.
Terroirs japonais: un panorama
Le Japon possède plusieurs régions viticoles aux caractéristiques variées. La préfecture de Yamanashi, située au pied du mont Fuji, bénéficie d'un sol volcanique fertile et d'un ensoleillement généreux. Les vins produits ici sont souvent élaborés à partir de Koshu, mais aussi de cépages internationaux comme le Chardonnay ou le Merlot. L'île d'Hokkaido, plus au nord, présente un climat frais et humide propice à la culture de la vigne. Les sols y sont riches en minéraux, offrant des conditions idéales pour la production de vins blancs et rouges de qualité. La région de Chikumagawa, dans la vallée du même nom, est également réputée pour ses vins issus de cépages tels que le Merlot et le Cabernet Sauvignon.
La vinification à la japonaise
La vinification au Japon associe techniques traditionnelles et approches modernes. Certaines méthodes ancestrales perdurent, comme l'utilisation de jarres en terre cuite pour la fermentation et l'élevage des vins. Cependant, les producteurs japonais n'hésitent pas à innover et adopter des pratiques occidentales pour améliorer la qualité de leurs vins. Par exemple, la maîtrise des températures lors de la fermentation permet d'obtenir des vins plus aromatiques et complexes.
Les vins japonais sur la scène mondiale
Si les vins japonais restent encore peu connus en dehors du Japon, ils commencent à gagner en notoriété, notamment aux États-Unis. Les vins issus du cépage Koshu séduisent par leur fraîcheur et leur élégance, tandis que les cuvées élaborées à partir de cépages internationaux rivalisent avec les productions étrangères. Le succès des vins japonais s'explique aussi par la montée en puissance de la cuisine japonaise dans le monde, qui stimule la curiosité des consommateurs pour les accords mets-vins locaux.
Tendances et innovations
L'industrie vinicole japonaise est en constante évolution, et plusieurs tendances se dessinent actuellement. Parmi elles, le vin nature gagne en popularité auprès des producteurs et des amateurs de vin. Ces vins sont élaborés sans ajout de produits chimiques ni de sulfites, respectant ainsi l'environnement et offrant une expression plus pure du terroir. De plus, certaines régions viticoles moins connues comme Kikyogahara ou la vallée Chikumagawa connaissent un regain d'intérêt grâce à l'essor des cépages internationaux et de nouvelles approches viticoles. Pour conclure, les vins japonais sont une invitation à découvrir un univers riche en saveurs et en histoire.
Du cépage Koshu aux terroirs spécifiques du pays, en passant par la vinification innovante et les tendances actuelles, les vins du Japon ont beaucoup à offrir aux amateurs de vin et aux curieux. Alors, pourquoi ne pas tenter l'expérience et déguster un verre de vin japonais pour vous immerger dans cette fascinante culture viticole?

Laisser un commentaire